« Cultiver la paix » Journée internationale de l’alphabétisation

Le 8 septembre dernier a eu lieu la journée internationale de l’alphabétisation. Pour cette édition, le thème « l’alphabétisation et la paix », fut à l’honneur.

Aujourd’hui, force est de constater que dans les pays en proie aux conflits armées, les taux d’alphabétisme sont faibles. Ces violences constituent un obstacle majeur pour réussir les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et donc pour atteindre l’Éducation pour tous (EPT)Comme le rappelle l’UNESCO dans son Rapport Mondial de suivi sur l’EPT 2011 intitulé « La crise cachée : les conflits armées et l’éducation », les conflits, produisent une souffrance humaine immédiate et «sont également synonymes de pauvreté, d’inégalités et de stagnation économique ». Dans ce contexte, « les enfants et les systèmes éducatifs sont souvent les premiers à subir les conséquences des conflits armés ».

L’éducation étant un droit fondamental qui permet de construire des citoyens acteurs du changement, elle est essentielle au développement et au maintient de la paix des nations.

L’échéance de 2015 pour atteindre les OMD approche. Certes, des progrès ont été accomplis en termes d’accès à l’éducation mais on est encore loin des promesses du Forum mondial sur l’éducation qui s’est tenu à Dakar en 2000 et du cadre d’action adopté à l’issue de cette rencontre. Selon l’UNESCO, 775 millions d’adultes et 122 millions d’enfants en âge de fréquenter un établissement d’enseignement primaire ou secondaire ne sont pas scolarisés. Les femmes et les jeunes filles représentent près d’un tiers de ces chiffres. Comme l’affirme Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, il s’agit d’un « immense gâchis de potentiel ».

Les commentaires sont fermés.