La scolarisation dans le monde : on en est où ?

En France, l’école est gratuite et obligatoire depuis 1882 : 98 % des petits français vont à l’école. Mais qu’en est-il dans le reste du monde ?

Ce n’est pas vraiment la même situation…

Même si aujourd’hui, 89 % des enfants du monde vont à l’école, encore 61 millions en sont encore privés, et 800 000 adultes sont encore analphabètes. Au lieu d’étudier, ils doivent souvent travailler pour gagner de l’argent : ils se retrouvent confrontés à des situations bien trop difficiles pour leur âge.


Mais pourquoi il y a-t-il encore tant d’enfants qui ne sont pas scolarisés ?

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène.
Dans certains pays, les familles pauvres préfèrent envoyer leurs enfants travailler pour compléter le revenu familial plutôt que de les envoyer à l’école, qui est vue comme une perte de temps. Dans d’autres régions, comme en Asie par exemple, les familles doivent rémunérer les enseignants, même si l’école est gratuite : les enfants se retrouvent souvent à devoir travailler dans les décharges ou à mendier.

De plus, les filles sont de manière générale moins scolarisées que les garçons : on considère encore que celles-ci n’ont pas d’utilité à étudier.
Enfin, les conflits et crises politiques obligent très souvent les écoles à fermer, temporairement ou définitivement : dans des contextes instables, aller à l’école passe au second plan.

Aujourd’hui, sur 61 millions d’enfants non-scolarisés, la moitié d’entre eux (31 millions en 2016) vivent en Afrique, et plus particulièrement en Afrique subsaharienne, où les facteurs se combinent : conflits, pauvreté, place de la femme dans la société.  En Asie, c’est la pauvreté et la place de la femme qui expliquent les 20 millions d’enfants non-scolarisés.

Ce chiffre, en constante diminution, reste encore beaucoup trop élevé : l’objectif de généralisation de la scolarisation en primaire d’ici 2015 par les Nations Unies n’a malheureusement pas pu être atteint.


Comment aider ?

Vous pouvez aider en sensibilisant autour de vous et en récoltant des fonds : chaque année, la campagne « Pas d’Education, pas d’Avenir » cherche à toucher un maximum de personnes pour financer des projets d’éducation aux quatre coins du monde.

Cette année, ces projets d’Afrique de l’Ouest, de l’Est et d’Asie cherchent encore à être financés.

Pour soutenir un projet, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *