Qu’est ce que « Pas d’Education, pas d’Avenir! » ?

« Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! »  est une campagne annuelle en faveur du droit à l’éducation pour toutes et tous. Créée en 1946, elle avait pour nom « Quinzaine de l’École Publique » et contribuait au développement des activités éducatives complémentaires de l’enseignement en France. Depuis cette date le Ministère de l’Éducation nationale en confie la conduite à la Ligue de l’enseignement. En 2002, la campagne a pris une orientation internationale. Dans un premier temps pour soutenir des initiatives en faveur de l’éducation dans un pays en particulier pour ensuite s’élargir à plusieurs pays. Aujourd’hui, la campagne s’adresse aux pays éligibles à l’aide publique au développement.

La campagne est organisée par la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque et elle s’articule autour de différents objectifs :

  • Favoriser l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous dans le monde en soutenant financièrement des projets portés par des associations locales
  • Sensibiliser les plus jeunes et le grand public aux problématiques d’accès à l’école et à l’éducation
  • Mobiliser la société française au niveau local
  • Participer et renforcer le plaidoyer pour l’Éducation pour toutes et tous

La campagne permet au public français de découvrir d’autres réalités par l’intermédiaire d’actions de sensibilisation et d’information et de s’impliquer pour soutenir des actions concrètes à travers une collecte de fonds nationale. Les fonds collectés par Solidarité Laïque sont reversés à des projets portés par des acteurs locaux de l’éducation et sélectionnés par un comité paritaire (associations et pouvoirs publics).

Ainsi, c’est près de  440 projets en faveur de l’éducation dans le monde qui ont été soutenus grâce à la campagne « Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! » depuis 2002. Ces projets permettent principalement l’amélioration des conditions de scolarisation et d’accès à l’éducation non formelle, (construction de classes, rénovation d’établissements scolaires, construction de logements pour les instituteurs dans des villages très isolés, de latrines, de terrains de sport, etc.), la réalisation d’activités pédagogiques et éducatives (création de jardins scolaires, sensibilisation sur le thème du handicap, échanges culturels, etc.), la mise en œuvre d’actions pour favoriser l’accès à l’école d’un public spécifique, etc.

Le calendrier de la campagne s’étend du 15 février au 30 juin.

Historique

De 1946 à 2002, la Quinzaine de l’école publique visait à permettre aux jeunes élèves des écoles publiques françaises d’avoir accès à diverses activités en parallèle de l’école. Cette manifestation contribuait à la promotion des activités éducatives, culturelles, civiques et sportives, offrant aux élèves la possibilité d’apprendre dans de meilleures conditions à l’école et en dehors de l’école.

Les enfants étaient invités à collecter des fonds autour d’eux en vendant à leurs proches, parents, associations et clubs sportifs, des timbres reprenant des dessins créés spécialement pour cette occasion. La Quinzaine a évolué, petit à petit, changeant progressivement de thème pour coller aux évolutions de la société.

En 2002, la Quinzaine de l’école publique se réoriente vers la solidarité internationale et la question du droit à l’éducation pour toutes  et tous dans le monde dans le cadre des recommandations définies à Dakar et des Objectifs du Millénaire pour le Développement relatifs à l’éducation. En effet, en 2000, les Etats et gouvernements membres de l’ONU ont défini huit grands objectifs à atteindre d’ici 2015 dans le monde. Le second de ces objectifs est d’assurer l’éducation primaire pour tous.

Les commentaires sont fermés.