Retour sur PEPA 2015 : Un arbre, un enfant !

Présenté et soutenu pendant l’édition 2015 de « Pas d’Education, pas d’Avenir », le projet « Un arbre, un enfant » de l’association Afrique Agri Solaire a pu voir le jour en 2016. Il a permis de sensibiliser une cinquantaine d’enfants du village de Djikoy au Mali aux conséquences de la déforestation. Pour cela, les enfants ont participé à la plantation de 154 arbres dans la cour de l’école et aux alentours, et sont maintenant responsables des arbres plantés. Un arbre pour un enfant !

Au Mali, l’Etat et la population sont garants de la création et de l’entretien des écoles. L’aménagement des écoles en espaces verts est délaissé faute de moyens et les cours sont souvent nues, avec peu d’arbres. Dans les alentours, les arbres sont souvent utilisés comme bois de chauffe et la déforestation commence à être visible.

L’action présentée par Afrique Agri Solaire a consisté en la plantation de 154 arbres de différentes essences dans la cour de l’école et dans le village de Djikoy : arbres à étages, flamboyants, gommes arabiques, anacardiers et pommiers-cajou.

Plantés par les enfants, la prise en charge et l’entretien de ces arbres est maintenant de la responsabilité des élèves (puis de leurs frères et sœurs), ce qui permet de les préserver dans la durée. Dans le cadre du projet, les élèves ont suivi un apprentissage sur le choix des essences et les règles à respecter pour la trouaison et la distance entre les arbres, le nom des arbres, leur particularité, leur utilité et la nécessité de les préserver. Enfants, parents, enseignants, tous ensemble ils ont participé à toutes les étapes du projet : fabrication de clôtures pour protéger les arbres de l’école des animaux, piquetage et trouaison en prévision de la plantation des plants, et enfin plantation des arbres.

Finalisé en juin 2016, ce projet a permis de rendre l’environnement de l’école plus agréable et plus ombragé, et de sensibiliser les enfants à l’importance de l’environnement et aux risques de la déforestation.

Les enfants et les adultes du village ont en effet suivi des séances d’éducation à l’environnement centrées sur la nécessité de diminuer la coupe des arbres pour le bois de chauffe avec l’ONG AIDEB (Aide aux initiatives de développement de base de Bafoulabé). Ces séances se poursuivront tout au long de l’année scolaire 2016-2017 par les deux instituteurs de l’école.

Pour lutter contre la déforestation, c’est un espace d’un demi hectare qui a été reboisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *