Des vélos pour les enfants de Pottuvill

Et vous, est-ce que vous feriez 10km à pied pour aller à l’école ? Dans le district singalais d’Ampara, ravagé par la guerre civile, c’est ce que fait tous les matins bon nombre d’enfants. A vélo, ce serait moins compliqué ! Voici donc le projet de l’association AMAB.

En quoi ce projet contribue-t-il à l’éducation pour tous ?

Le district d’Ampara a été particulièrement affecté par la guerre civile qui a frappé le Sri Lanka jusqu’en 2009. Les écoles sont rares dans la région faute de bâtiments mais aussi d’enseignants qualifiés. Certains enfants font ainsi entre 7 et 10km tous les jours pour accéder à une éducation de qualité. En attendant que les moyens soient mis par l’Etat pour garantir un meilleur service éducatif, des vélos permettront aux élèves de faire moins d’efforts pour aller à l’école et d’être plus disponibles en classe pour apprendre.

Concrètement, comment le projet va-t-il se dérouler ?

A Pottuvill, près de 120 enfants sont concernés par cet éloignement. AMAB fournit petit à petit des vélos à chacun d’entre eux. Le financement accordé par PEPA devra servir à répondre à l’ensemble des demandes. Achetés sur place pour dynamiser l’économie locale, ils sont prévus pour résister à l’humidité, très marquée dans cette région, et peuvent « vivre » jusqu’à 40 ans. Au-delà du chemin jusqu’à l’école, ils pourront servir aux familles pour les déplacements domestiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.