Du mobilier scolaire pour Débèntia

Débèntia : « solitude », en tamacheq, une langue touareg du Sahel. C’est le nom de ce village de brousse du Burkina Faso dans lequel intervient ADEB. L’école primaire y présente des conditions plutôt difficiles : les élèves étudient assis par terre et n’ont pas d’accès à l’eau. L’association se propose de leur fournir les équipements nécessaires à leur éducation.

En quoi ce projet contribue-t-il à l’éducation pour tous ?

Une table et une chaise apparaissent comme un minimum de décence à fournir pour apprendre dans de bonnes conditions. Le manque de concentration qui découle de la situation actuelle amène souvent les enfants à l’échec ou à l’abandon scolaire. De plus, le premier point d’eau si situe à plus de 4 km de l’école. Dans ces régions isolées, l’école doit pouvoir fournir ces services et garantir un certain confort sanitaire pour assurer la fréquentation des cours.

Concrètement, comment le projet va-t-il se dérouler ?

ADEB a pour habitude de travailler main dans la main avec les acteurs locaux. L’achat et la fabrication du mobilier scolaire adéquat se fera donc sur place pour contribuer à l’économie de la région. Il s’agira de fournir à l’école des bureaux et des bancs pour les élèves ainsi qu’un pousse-pousse pour ramener l’eau en quantité suffisante pour la communauté éducative, qui compte plus de 400 élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.