Un jour, un projet: pour des manuels scolaires en langue des signes au Burkina Faso !

Dans le cadre de la campagne « Pas d’Education, pas d’Avenir », la Ligue de l’Enseignement et Solidarité Laïque vous présentent 25 projets novateurs, et qui favorisent l’éducation de toutes et tous autour du monde.

Aujourd’hui, le projet présenté est celui de l’association ABCD au Burkina Faso !

L’association ABCD (Auvergne Burkina Coordination et Développement), fondée en 2012, favorise les échanges de compétences dans le domaine de l’enseignement entre la France et le Burkina Faso. En partenariat avec plusieurs lycées d’Auvergne, l’association organise chaque année des journées d’éducation au développement et à la solidarité internationale.
De plus, l’association a également créé au Burkina Faso une médiathèque technique et scolaire et diverses sections de formations professionnelles, pour soutenir l’éducation dans ce pays.

L’éducation pour les jeunes sourds est assez limitée: il a été constaté un manque criant d’outils pédagogiques pour les sourds, ce qui n’optimise pas leur éducation. A Ouagadougou, Dédougou et Bobo-Dioulasso, on veut changer le quotidien de ces jeunes sourds.

Les objectifs du projet

Ce projet a pour but de rendre la langue des signes burkinabè et son apprentissage plus accessible dans les écoles de sourds: en élaborant le contenu des manuels, en les imprimant et en permettant leur distribution dans les écoles de OUagadougou, Dédougou et Bobo-Dioulasso, les jeunes sourds bénéficeront d’outils pédagogiques adaptés, ce qui facilitera leur apprentissage.
Par ailleurs, l’élaboration de ces manuels scolaire en langue signée burkinabè s’adresse en premier lieu à des classes de CE2, CM1, et CM2, pour commencer l’accès à l’apprentissage et à un enseignement adapté dès l’école primaire. Enfin, ce projet a également pour but de rapprocher les échanges entre des jeunes sourds français et burkinabè, et ainsi sensibiliser aux problématiques dans ces deux pays autour de l’éducation et la surdité.

En quoi ce projet contribue-t-il à l’éducation pour tous ?

Ce projet se veut être pérenne : en outre, s’il s’adresse en premier lieu à des écoles de sourds dans trois villls du Burkina Faso, le projet a pour vocation de s’étendre à davantage d’écoles de sourds dans tout le pays, pour faciliter l’accès à ces manuels et à une éducation pour les sourds. Par ailleurs, ce projet vise en premier lieu l’école primaire, mais souhaite évoluer vers l’élaboration de manuels scolaire destinés aux élèves du collège et du lycée. Il s’agit donc d’un projet novateur et évolutif.

En effet, en offrant la possibilité d’apprendre à partir d’outils pédagogiques adaptés, il y a fort à penser que cela permettra à davantage de sourds d’aller à l’école, et donc de lutter contre la déscolarisation.

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Cliquez ici pour contribuer ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.